Le scandale de la table des officiels

Publié le par jer_menard

Que s’est-il passé le dimanche 7 Novembre lors du « Scramble des équipes » ? Tout était organisé pour que la journée se passe pour le mieux pour l’ensemble des participants, petit déjeuner, repas avec lots. A 15H00, j’étais à mon cours mais j’ai bien senti qu’il se passait quelques chose d’anormal dans le club-house. Je suis rentré chez moi sous-estimant la situation. Et puis il y a eu ce mail de Sam :

 

« Je change mon objectif : Avoir le même index que Gérald. Pourquoi me direz-vous ? Et bien c'est juste pour espérer qu'il accepte de manger avec moi lors du repas du prochain scramble à 4 au lieu de me laisser tel un vieux divot tout sec ;) »

 

Journalistiquement parlant je ne peux occulter cet évènement.  C’est le rôle du blog de tout relater, dénoncer, essayer de comprendre, extrapoler, tenter de justifier. J’ai dû enquêter, chercher des témoins. Les faits semblent incontestables. Gérald a été invité par le président du club en personne à s’assoir à la table des officiels. Rien que ca. Objectivement, c’est comme un trou en un, ca n’arrive pas souvent dans la vie d’un golfeur. Le pauvre Sam a tenté de le rejoindre mais a été repoussé. Gérald est resté à sa table laissant seul Sam au milieu du restaurant comme un tee cassé abandonné à un départ (Je ne pouvais reprendre l’image du divot sec pourtant géniale).  A partir de là on peut essayer de comprendre quelles étaient les possibilités s’offrant à Gérald et pourquoi a t’il choisi l’abandon de son frère de club. La première possibilité s’était de se lever et de dire au président « Mr le président, vous ne l’avez pas reconnu, c’est Sam Peltz, faites ajouter une autre table » ou bien «Mr le président, il faut être moins de 25 pour pouvoir siéger ici ?, c’est la table de la ségrégation golfique ?  Sam Peltz un jour sera scratch et il vous pissera dessus  » Mais non, il semblerait qu’il n’y ait pas eu de réaction.  Pourquoi ? Gérald sait qu’un jour il sera pro et qu’il faudra qu’il coupe le cordon ombilical qui le relie avec ses copains amateurs. Il sait que si il veut évoluer, il faut qu’il fasse des choix, qu’il sache s’entourer au fur et à mesure de son ascension. Dans quelques mois, Gérald sera sur un  tournoi national épaulé par son copain le président du club de Saint Cyr. Roselyne Bachelot appellera Gérald, « Vient à notre table avec Raphaël, Lee, Padraig ». Un nouveau dilemme se présentera à Gérald, profiter de l’opportunité ou bien quitter la table et aller manger avec son pote le président. Est-ce que l’expérience avec Sam Peltz lui aura servi de leçon ? L’explication est peut-être tout autre. Lors de mes investigations, j’ai vu un copieur Toshiba Estudio tout neuf dans les bureaux du club-house et de l’association. J

 

Comme ce blog est démocratique et offre le droit de réponses, je publie officiellement les remords de Gérald :

 

« Bon, il est vrai que j'ai lamentablement abandonné Sam et je n'en suis pas très fier. Mais pour ma défense, car il y a tjrs une défense, mes partenaire de golf a savoir le président du club et l'adjoint au maire chargé des sports m'ont dit "Gérald, tu manges avec nous!" . Notez bien le "!" et non un "?". J'ai essayé de faire invité mon cher, très cher Frizou mais je n'ai rien pu faire. Il y avait à la table, le trésorier, la directrice adjointe.... Je suis vraiment désolé. J'étais hyper gêné, vous pourrez demander à ma femme. » et il a ajouté « Pour me faire pardonner je paye l’apéro dimanche prochain à Tony, Jérôme et bien sûr Sam» .  Tout est bien qui finit bien. Comme quoi on peut se faire payer des coups avec ce blog. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article