La saison recommence. Samedi 16 Avril, Derby Cerizéen !

Publié le par jer_menard

Jeudi soir, bien enivrés, alors que nos femmes sont couchées, on ouvre le site d’enregistrement des départs du Golf du Haut-Poitou et on y glisse nos noms à 7H50 samedi matin. Le face à face, le derby Cerizéen n’a jamais eu lieu. Comme au tennis de table il y a 25 ans, Tony a découvert la discipline avant moi. C’est avec plus de 9 ans d’expérience, après une semaine d’entrainements intensifs à la Palmyre, armé de ses nouveaux fers que Tony a décidé de combattre ses démons : les trous du parcours du golf du haut-Poitou et son ami. En Matchplay face à lui je n’affiche que 2 ans ½ d’expérience, je suis mentalement affaibli par un échec cuisant au dernier « jeudi du haut-poitou ». J’ai pour moi la connaissance du parcours et surtout un 18 trous 48H avant (les drapeaux n’auront pas bougé)

 

Bien affuté, Tony a placé sa première balle entre les deux bunkers du trou n°1, au 135 m. Le ton était donné, il fallait que je m’accroche. Malgré le froid, 2°, nous sommes en deux coups sur le pré-green. Le soleil se lève, c’est magnifique. Je tope mon chip mais j’enchaîne avec une approche roulée qui colle le drapeau. Tony réussit son approche mais ne savait pas que les greens étaient rapides. Bogey pour nous deux.  

 

Jérôme 0-0 Tony

 

Au trou n° 2, nos 2 beaux départs sont hélas réceptionnés par des bunkers remplis de sable tout neufs, bien fins. Tout le contraire des sables terreux et durs dans lesquels nous nous sommes entrainés cet hiver. 2 coup chacun pour sortir dans le rough. Le drapeau positionné sur une butte du green nous obligera à 3 putts chacun après la sortie du rough. On reste à égalité.

 

Jérôme 0-0 Tony

 

Au trou 3, encore deux beaux départs, je passe la rivière, Tony est un peu derrière. Je suis en régulation, grâce à un beau coup de fer 5 joué à 70% depuis les 135 m.  Tony est à 5 mètre du green mais il enchaîne avec un chip proche du drapeau . Il me faut 3 putts tandis que Tony termine en deux. Bogey partout encore une fois.

 

Jérôme 0-0 Tony

 

C’est le trou n° 4, le plus dur du parcours qui nous départage. Nos départs n’étaient pas des plus droits mais on a chacun réalisé un magnifique recovery. Mon approche roulée en 3 a eu raison d’un chip un peu long de Tony. Bogey contre double bogey.

 

Jérôme 1-0 Tony

 

Tony est mécontent d’être devancé. Il utilise une arme non conventionnelle au départ. Je place ma balle sur le tee, l’air est irrespirable, je loupe mon départ. Je vais demander à la fédération d’ajouter un chapitre sur les pets dans les paragraphes sur l’étiquette.  A 100 m du trou n°5, Tony a deux coups d’avance. J’ai du droper ma balle placée dans les hautes herbes de la rivière et Tony a montré qu’il maitrisait complètement les longs coups. En stableford, j’aurais fait une approche roulée mais là en Matchplay avec deux coups de retard, il faut que j’attaque. Coup de fer 9 à 90 m, ma balle survole bunker et s’immobilise à 1 m 50 du trou. Tony tombe dans le bunker. Sa sortie est belle mais un peu longue. Il lui faut 3 putts. Je rentre ma balle en 1. C’est la magie du Matchplay, rien n’est gagné avant le dernier coup.

 

Jérôme 2-0 Tony

 

Je sens que la pression monte pour Tony, deux longs départs chacun pour le trou 6. J’attaque malgré le soleil en pleine face. J’ai l’impression que ma balle a passé la rivière. Celle de Tony est arrêtée 10 m avant. Un magnifique chip dont il a le secret positionne sa balle sur le green en 3 coups. Je retrouve ma balle après la rivière certes mais dans l’obstacle sur un rocher en équilibre. « Même un pro est incapable de la jouer » me dit Tony . pénalité. Chip, je suis à la même distance que Tony du trou. Après deux putts chacun, on relève nos balles. Tony vient de remporter son premier trou.

 

Jérôme 2-1 Tony

 

Après encore une fois deux beaux départs, le trou n°7 s’est enrichi de deux balles, une perdue pour chacun. Le trou est pour moi encore grâce à une approche roulée.

 

Jérôme 3-1 Tony

 

Cet été, lors du graphite contre acier,  Tony avait complètement loupé son départ du 8 avec une balle qui était partie à droite dans les taillis. Les anges du golf avaient remontés sa balle sur le départ des femmes. Les anges devaient hélas faire la grasse matinée ce jour là. Ma balle est bien haute, bien droite, un peu courte surtout que le drapeau est bien au fond. Bogey.

 

Jérôme 4-1 Tony

 

Le trou n°9 est pour Tony. Un magnifique départ lui permet de faire le par. Bravo.

 

Jérôme 4-2 Tony

 

Le 10 commence pourtant bien pour moi avec un beau long drive en plein Fairway tandis que la balle de Tony est dans les taillis à droite. Hélas ma seconde balle rebondit mal et disparait au niveau du green. J’ai été trop gourmand. Tony revient très bien. Double bogey pour moi et bogey pour Tony.

 

Jérôme 4-3 Tony

 

Le trou n°11 peut permettre à Tony de repartir pour une fois de saint Cyr la tête haute. Magnifique départ par-dessus les arbres. Son driver Taylormade a parlé. Je laisse s’exprimer mon Callaway. Nos balles sont au même endroit, de l’autre côté du fairway. Pour ce par 5, nous sommes en 3 coups dans le rough à côté du green. On ne veut rien laisser à l’autre. Nos deux approches placent nos balles à équidistance du trou. Bogey pour tous les deux encore une fois. Victoire à Domicile. Tony a trouvé les greens particulièrement difficiles.

 

Jérôme 4-3 Tony

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> <br /> Rien à redire, le compte-rendu est fidèle.<br /> <br /> <br /> Comme lors de la défaite Steel Vs Graphite, je perds autour et sur le green où Jérôme est particulièrement performant :<br /> <br /> <br /> - chips roulés au fers 7 systématiquement à moins de 2m du drapeau<br /> <br /> <br /> - putting solide<br /> <br /> <br /> En revanche de mon côté, j'ai encore multiplié les 3 putts, notamment sur les "lag" putt => Sam, faut vraiment qu'on bosse ce compartiment si on veut mater les graphites la prochaine fois...<br /> <br /> <br /> Les greens sont en bien meilleur état et bien plus rapides que sur mon parcours habituel (la chouette) : c'est agréable, mais ça demande du toucher (que je n'avais pas).<br /> <br /> <br /> Note: la technique du pet immonde est efficace, mais elle implique de ne pas aller aux toilettes avant la partie... Pas forcément idéal ça...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre