A la pêche aux balles sur l'île de Ré

Publié le par jer_menard

Xynthia nous avait volé notre cadeau de Noël à Sam et moi. En recouvrant le Golf du Trousse-chemise d’eau de mer, ce pendant plusieurs semaines, Xynthia avait rendu les green-fees offerts par nos géniales femmes,  hélas,  inutilisables. Les dieux du Golf sont intervenus et ont permis de rouvrir le golf Mi Avril. En réservant un départ fin Mai, nous avons laissé le printemps booster le gazon des fairways et des roughs. Pour nous garantir le soleil,  nous avons réservé un départ une semaine après le WE d’été de la Pentecôte, le jour de mon anniversaire. 2 jours avant tous les feux étaient au vert : Météo France affichait un gros soleil sur la Charente-Maritime. Ca allait être inoubliable.

Ca l'a été : le fantôme de Xynthia était encore là, il sommeillait, tapi dans les marais salants. Il a attendu qu’on soit sur l’île avec nos enfants, notre pique-nique pour se manifester.

Pluie, rafales de vent, GPS déboussolé, Rose fiévreuse, clef de la voiture de Caro oubliée dans une poche de Sam Peltz ont composés un très long après midi pour Myriam et Caro. De notre côté, bien protégé dans nos vêtements de pluie, Sam et moi-même avons découvert dans des conditions extrêmes le golf du Trousse-Chemise.

29-mai-2010--5--copie-1.JPG

Ce golf est plutôt plat avec peu d’arbres et de grands greens est cependant parsemé de pas mal de trous d’eau et est encore très abimé par la catastrophe. C’est un petit parcours de golf sans prétentions, à l’image de son clubhouse « cabanon » avec machine à café et distributeur de boisson pour unique bar. Ses vues sur la mer, marais doivent être magnifiques par beau temps, on n'a hélas pas pu apprécier.  Je crois que la difficulté de ce Golf ne réside pas dans le parcours malgré la densité des trous d’eau mais dans le vent. Le vent d’Ouest qui  doit balayer en permanence le Golf doit obliger chaque golfeur a bien calculer ses trajectoires.  Hier le vent avait une force incroyable. Mon score en a fait les frais. Chaque balle en hauteur ayant une direction différente de celle du vent était projetée en zone hors limite. Mes swings étaient  également sujets aux bourrasques ; ca faisait bien longtemps que je n’avais pas fait un airshot.

Etant donné les conditions météo, on a décidé avce Sam Peltz de faire un MatchPlay. Résultats : 3-3.  Malgré les conditions, le faible nombre de coups sur nos cartes témoignait de la facilité du parcours (48 pour Sam). Ce parcours a un Slop de 123 en Jaune bien loin du slop de 143 à A saint Cyr. Personnellement j’étais content de mes départs. Ceux aux fers étaient bien droits. Je n’ai sorti que 4 fois mon driver, 3 beaux départs et le dernier slicé mais très jouable. De son côté, Sam a encore excellé aux approches à moins de 100 m.

 

Ce qu’on va retenir de ce parcours c’est la découverte de l’épuisette et notre pêch29-mai-2010--9-.JPGe miraculeuse. Sam et ses 4 filles m’ont offert pour mon anniversaire une épuisette télescopique de 5 m pour récupérer les balles dans les points d’eau (+ une visière fleurie J ). Au trou n°5 nous avons pris quelques minutes pour observer les bords d’un obstacle.  6 balles pêchées en quelques minutes avec une facilité déconcertante. Je suis persuadé que le We prochain, la même épuisette débordera du sac de Sam Peltz. Les niveaux des points d’eau vont baisser.

Merci encore pour le KDO de Noël, on espère que la journée que nos femmes ont passée ne les empêchera pas d’avoir la même idée au Noël prochain. Sans doutes pour un Golf plus au sud…

 29-mai-2010--6-.JPG29-mai-2010--16-.JPG

Publié dans parcours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article